Women, gender and guns

Women are disproportionately affected by gun violence. Although men comprise around 90% of deaths by guns, they are almost 100% of the buyers, sellers and users.  Women are also victimised by sexual violence at gunpoint, through threats and other trauma, and through their role as caregivers and survivors. In this way, armed violence is a heavily gendered phenomenon.

The IANSA Women's Network is the only international network focused on the connections between gender, women’s rights, small arms and armed violence. The IANSA Women's Network is composed of individuals and groups working to:

- Stop gun violence against women in the home, on the streets or on the battlefield;

- Involve women fully in peacemaking, peacebuilding and disarmament;

- Ensure that women’s interests are served by policies on guns;

- Reduce military spending;

- Break the link between violence and masculinity

- Prevent gun violence around the world.

More on www.iansa-women.org

Latest news

L'Université norvégienne de la défense (NODEFIC), en collaboration avec le Groupe de travail interinstitutions sur le DDR (the Inter-Agency Working Group on DDR), organise une formation internationale sur «les dimensions sexospécifiques du Désarmement, Démobilisation et Réinsertion"

Un nouveau numéro du bulletin trimestriel de SSANSA, un magazine de South Sudan Action Network on Small Arms (SSANSA), est maintenant disponible.

Le 25 octobre, IANSA, le Parliamentary Forum on Small Arms and Light Weapons, et la Branche du Désarmement Régional du Bureau des Affaires de Désarmement des Nations-Unis (BDR-UNODA), a co-organisé le séminaire « Pourquoi il est important pour les femmes de contrôler les armes légères ».

Plus de 375 femmes médecins venues de toute l’Inde ont discuté des conséquences des armes sur la santé des femmes durant la conférence nationale de l’Association des femmes médecins en Inde (AMWI) à Nagpur les 15 et 16 octobre.

La femme d’IANSA Mme Leymah Gbowee du WIPSEN-Afrique a reçu le Prix Nobel de la Paix 2011 à côté d'Ellen Johnson-Sirleaf du Liberia et de Tawakul Karman du Yémen.

Latest resources

Cet argumentaire du Réseau des Femmes d'IANSA est entrain d'être utilisé pour soutenir nos efforts de plaidoyer et lobby auprès des délégués dans le processus du Comité préparatoire du Programme d’Action sur les armes légères de l’ONU (PoA PrepCom) du 19 au 23 mars 2012.

Le Réseau des Femmes d’IANSA a sorti cette  publication, écrit par Corey Barr avec Sarah Masters et comprenant une préface par Mme Agnès Marcaillou de l’UNODA.

Un guide pratique pour la campagne de cette année '16 jours d’activisme contre la violence basée sur le genre' est maintenant disponible.

Le Réseau des Femmes d'IANSA a publié la 25e édition du Bulletin du Réseau des Femmes d'IANSA.

Le Centre national de ressources en ligne sur la violence contre les femmes aux États-Unis a compilé plusieurs fiches et rapports sur les armes à feu comme un "facteur de létalité à haut risque" dans la violence domestique sur leur site.<--break->

Le Groupe de travail des ONG sur les Femmes, la Paix et la Sécurité, dont l’IANSA est un membre, a publié ses Points d'Action Mensuels (MAP – Monthly Action Points) pour le Conseil de sécurité de l'ONU.

L’Organisation Mondiale pour la Santé a publié une nouvelle série de cours de courte duréesur la prévention de la violence et des blessures, y compris sur la prévention de la violence entre les partenaires intimes et de la violence sexuelle.

Le 12 mai, le Réseau des Femmes d'IANSA a lancé une nouvelle publication «Voix des survivants: les différents visages de la violence armée" pendant un événement parallèle a la Réunion des experts au siège de l'ONU à New York.

L'ONG Groupe de travail sur les femmes, la paix et de sécurité, dont IANSA est membre, a publié les Points d'Action mensuel (PAM) pour le Conseil de sécurité des Nations unies en mai 2011.

Le dernier bulletin de la Déclaration de Genève sur la violence armée est maintenant disponible.

Le dernier bulletin du Réseau des Femmes d'IANSA est maintenant disponible.

Pour marquer la Journée Internationale de la Femme, l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) a publié sa première édition du "Gender Monitor".