Bulletin trimestriel - IANSA Afrique: Mai 2011

Ceci est notre deuxième bulletin d’information trimestrielle sur IANSA en Afrique pour vous tenir informé des progrès réalisés dans le continent. Ce numéro met l'accent sur la "Convention de l’Afrique centrale pour le contrôle des armes légères et de petit calibre, de leurs munitions et de toutes pièces et composantes pouvant servir à leur fabrication, réparation et assemblage", connue sous le nom de "Convention de Kinshasa".

Les Etats membres de la Communauté Economique des Etats d’Afrique Centrale (CEEAC) et la République du Rwanda, Etats membres du Comité Consultatif Permanent de l'Organisation des Nations Unies chargé de question de sécurité en Afrique centrale (le Comité) ont signé la "Convention de Kinshasa" le 19 Novembre 2010 à Brazzaville, République du Congo. Lors de la signature de la convention, le Burundi et le Rwanda n'ont pas signé.

La conventions a pour objet de: 

  • Prévenir, combattre et éliminer le commerce illicite et le trafic des armes légères et de petit calibre dans la région 
  • Renforcer le contrôle de la fabrication, commerce, mouvement, transfert, possession et l'utilisation des armes légères et de petit calibre
  • Réduire les souffrances humaines et de lutter contre la violence armée provoquées par le commerce et le trafic illicites des armes légères et de petit calibre 
  • Créer l'espace de coopération entre les États parties et le dialogue entre les gouvernements et les Organisations de la Société Civile 

La Convention

Le texte complet de la convention est disponible ici. Les chapitres incluent:

  • Le Transferts; 
  • La possession d'armes  des armes légères et de  petit calibre par les civils; 
  • La Fabrication, réparation et distribution;
  • Les mécanismes opérationnels,
  • La transparence et l'échange d'informations;
  • L'harmonisation des législations nationales;  
  • Les arrangements institutionnels et la mise en œuvre; 

Le plan de mise en œuvre

Du 23-24 Septembre 2010 UNREC a organisé une réunion d'experts à Lomé, Togo, pour examiner le projet du plan de mise en œuvre de la convention, la réunion a connu la participation des organisations internationales et régionales y compris les Communautés Economiques des Etats d’Afrique centrale (CEEAC), Le programme des Armes Légères de la CEDEAO (ECOSAP), la Commission nationale du Bénin, le  Réseau d'Action International sur les Armes Légères (IANSA), le Centre régionale sur les armes légères (RECSA), Réseau d'Action sur les armes légères en Afrique de l'Ouest (RASALAO), Institut of Security Studies (ISS) et le Groupe de recherche et d’Information sur la Paix et Sécurité (GRIP). 

Le plan de mise en œuvre a été adopté plus tard par les Etats parties à la Convention Kinshasa lors de la réunion qui s'est tenue à Brazzaville du 15 au 19 Novembre 2010. Pour plus d’information sur le plan de mise en œuvre cliquez ici

La participation de la société civile 

Les Etats parties reconnaissent que la participation de la société civile est aussi importante dans la mise en œuvre de cette convention, en particulier dans les programmes de sensibilisation, éducation conformément à l’article 19 de la Convention. 

Au cours de la Semaine Mondiale d'Action contre la Violence Armée du 13 au 19 Juin 2011, mènerons des campagnes dans le 11 pays en pour mettre en exergue l’importance de la Convention de Kinshasa aux membres des parlements, le public en général, et promouvoir la culture de la paix dans la région. Ils plaideront également auprès des Etats membres et des départements stratégiques pour pousser pour la ratification de la convention de Kinshasa.