Royaume-Uni : Mick North, ancien membre du Conseil d’Administration d’IANSA et activiste pour le contrôle des armes, appelle à un solide traité sur le commerce des armes

Dr. Mick North, un ancien membre du Conseil d’Administration d’IANSA qui perdu sa fille de 5 ans dans la fusillade de l’école primaire de Dunblane en 1996, appelle le gouvernement britannique à soutenir un solide TCA qui pourra contribuer à prévenir la violence armée. Dans un communiqué, il a déclaré : « Au cours de ces prochains mois, la voix du Royaume-Uni doit rester ferme, consistante et directe… Nous avons déjà été trop loin pour affaiblir notre position et je souhaite vivement que le Premier Ministre David Cameron s’assure que le Royaume-Uni demeure fermement résolu à garantir un solide traité ». Lors d’un événement organisé à Glasgow le 13 février par les sections écossaises d’Amnesty International et d’Oxfam, il était accompagné par David Grimason, un activiste pour le contrôle des armes dont le fils de 2 ans a été tué dans une fusillade en Turquie en 2003. David Grimason a déclaré : « A l’heure actuelle, trois quarts d’un million de personnes meurent chaque année…à cause de l’accès facile aux armes à feu ; je pense que ce traité réduira la quantité d’armes à feu en circulation, sauvera de nombreuses vies et rendra le monde plus sûr ».

En savoir plus