République Dominicaine : La police ‘a tiré pour tuer’, selon Amnistie internationale

La police armée serait responsable de 15% des morts violentes en République Dominicaine entre 2005 et 2010, selon un nouveau rapport de la section dominicaine d’Amnistie Internationale. Alors que la plupart des fusillades signalées par la police comme des échanges de tirs avec des criminels, des preuves indiquent que les officiers de police ont délibérément tiré dans le but de tuer, en violation flagrante du code de conduite pour les responsables de l’application des lois et des principes de base sur le recours à la force et l’utilisation des armes à feu par les autorités responsables de l’application des lois. Selon le rapport, la détention d’armes est très répandue en République Dominicaine, due à des régulations inadaptées et « est alimentée par un sentiment d’insécurité ambiant, la peur des crimes et un manque de confiance dans la police nationale ». Javier Zúñiga d’Amnistie Internationale a déclaré : « les autorités doivent s’assurer que les responsables de ces massacres soient trainés en justice et que des mesures soient prises pour changer les pratiques et politiques qui ont permis ces abus ».

En savoir plus